Rechercher

H12 PLUS fête ses 15 ans

HUSSOR : La banche H12 souffle ses quinze bougies par Frédéric Gluzicki, Directeur de la publication AC PRESSE / BETON[s] LE MAGAZINE 08/07/2021 #banche#btp#coffrage#hussor#innovation

La banche H12 est issue du projet de renouvellement des grands parcs matériels des majors du BTP en 2005. Ce coffrage métallique était en rupture avec ses prédécesseurs dans la gamme Hussor.


Article paru dans le n° 95 de Béton[s] le Magazine


Quinze ans, ça se fête ! Alors, champagne, ou plutôt, crémant d’Alsace dans le cas présent, l’industriel HUSSOR étant originaire de cette région… L’anniversaire n’est pas le sien, mais celui de son produit phare actuel : la banche métallique H12. Le produit est né en 2005, en réponse à la demande des majors du BTP, à la recherche d’un nouvel outil coffrant pour leurs parcs matériels.

La H12 a été tout d’abord définie par un cahier des charges. Insistant sur l’amélioration de la productivité et une diminution de la pénibilité sur les chantiers. Sur cette base, ce produit a apporté de nombreuses innovations. L’abandon des trois points d’assemblage latéraux au profit de deux points d’accès ergonomiques constitue la première d’entre elles. En parallèle est venue la simplification des opérations de dépliement et d’auto-blocage des composants. Passant de quelque 10 mn à moins de 2 mn. HUSSOR a aussi supprimé l’ensemble de la collection d’axes et de goupilles, au profit de pièces imperdables. Avec une pression admissible à 15 t/m2, l’outil a permis une augmentation de la vitesse de coulage du béton.

HUSSOR a lancé sa banche-outil H12 il y a 15 ans aujourd’hui. [©ACPresse]


Côté finition, le H12 proposait aussi un affleurement des assemblages ultra précis… Mais surtout, l’une des innovations les plus marquantes proposées, dès 2006, fut l’emploi d’une tôle coffrante inoxydable. Une première sur le marché, reprise depuis par la plupart des industriels de coffrage.

Nommé H12 dès le départ, ce coffrage n’a pas changé d’identité en 15 ans, mais a su évoluer au fil du temps.

Ceci, de manière constante et en intégrant différentes innovations qui en font, aujourd’hui, un outil performant pour les voiles en béton banché.


Un coffrage en évolution constante

Vue 3D de la banche HUSSOR H12 PLUS de 3 m de haut pour 2,40 m de long, avec lest métallique, étais carrés, écrous ECI/EDI, tôle de carénage arrière et rehausses superposables carénée de 60 cm x 240 cm. [©GCS/HUSSOR]


Ainsi, une trappe en aluminium “sans date de validité” et à ouverture assistée a fait son apparition. Tout comme l’Ecrou à débrayage intégré (EDI), qui permet de gagner en moyenne 2 mn par tige traversante, lors de leur mise en place. Celui-ci peut fonctionner avec l’Ecrou coulissant intégré (ECI), en cas d’utilisation une face.

Toujours dans un souci d’ergonomie et de sécurité au travail, l’élingage se fait au sol, de manière simple, économique et sans entretien.

L’arrivée du Stabilève 120 Plus a permis de mettre en place une stabilité en vis-à-vis.

La mise en œuvre de l’accessoire est manuelle sans clef de serrage et ultra rapide.

Enfin, la H12 a été complétée par un carénage arrière, en tôle zinguée rapportée et interchangeable, pour plus d’ergonomie au dépliement/repliement et pour faciliter le nettoyage et l’entretien.

Dès 2008, cette banche H12 a permis la création du Parc location HUSSOR.

Elle continue aujourd’hui d’en être le produit principal. Entre temps, des liens étroits ont été noués avec des partenaires loueurs. Cette approche a permis de renforcer la couverture géographique, aboutissant à une diffusion nationale et même internationale du produit, cheval de bataille de la gamme HUSSOR.

« Faisant l’objet d’un développement constant, la banche H12 continue de répondre à nos orientations en matière de sécurité, de productivité et de suppression de la pénibilité sur les chantiers, résume Pierre WEINLING, Pdg d’HUSSOR. Cette banche est un outil complet, adapté aux contraintes actuelles du marché. Elle reste proche de celles et ceux qui construisent». Aujourd’hui, la H12 poursuit sa constante évolution par des projets d’automatisation et d’instrumentation de la banche. Une nouvelle ère s’écrit peu à peu.

<